Fin des vacances ! Et rentrée pour tout le monde.

Mieux vaut tard que jamais comme on dit… Un mois après la fin de nos vacances dans les Rocheuses Canadienne, je vous propose de lire nos aventures pour la deuxième semaine ( et pour la première semaine, ça se passe ici 🙂 )

Nous disions donc, après une première semaine passée entre Edmonton et Banff, nous voilà arrivés à Lake Louise. Ville où tous les voyageurs canadiens rêvent de venir, non pas pour sa foison de boutiques et de restaurants mais bien pour son lac, perché entre deux montagnes.

J’avais vraiment hâte d’arriver là bas pour faire découvrir ce magnifique lac à mon père mais comme depuis quelques jours maintenant, le soleil n’est pas de la partie… Le lac est donc certes beau et bleu mais pas autant que ce qu’il devrait être.

Lake Louise (5)
On a vu ça.
Lake-Louise-10115-desktopRetina
On aurait dû voir ça.

Vous comprenez donc ma déception! Mais encore une fois, cela ne nous empêche pas de faire une petite balade autour du lac.

Nous partons donc par la droite du lac, en laissant l’hôtel derrière nous. Une petite marche d’environ 1h vous emmène à l’extrémité du lac, au bord d’une petite plage. De là, différents sentiers de randonnée partent en direction de la montagne.

Pour nous, ce sera uniquement pique-nique (sachant qu’il est déjà presque 15h !) puis direction l’auberge où nous nous installons pour deux nuits (une HI évidemment  🙂 )

L’auberge est plutôt bien, avec un grand terrain et des fauteuils pour se relaxer dehors, une grande cuisine et un sous-sol très bien aménagé ( salle TV, sauna, salle de lavage…). Nous sommes dans une chambre de trois, ce qui nous change de la chambre de sept à Canmore !

L’auberge dispose d’un restaurant où nous avons super bien mangé : une carte variée, des plats vraiment pas chers ( un burger pour 15$) et des assiettes vraiment bien garnies. Le top quand on n’a pas forcément envie de cuisiner 🙂

Le lendemain matin, nous voilà partis pour le parc national de Yoho. Ce parc national, situé à l’ouest de Banff marque la frontière entre la Colombie Britannique et l’Alberta.

Bien plus petit que Banff et Jasper, Yoho, signifiant « aube » en dialecte amérindien, est une merveille de la nature. Riche en glaciers, cours d’eau, cascades et montagnes, ce parc est un vrai joyau de la nature.

Notre journée commence par la route de la vallée de Yoho, une route en lacet, assez spectaculaire qui nous permet d’admirer la vue sur le confluent du Yoho, logé entre le mont Field et le mont Ogden.

Une fois au sommet, on découvre la spectaculaire chute Takakkaw, la 4ème plus grande du Canada. Du haut de ces 254m, elle impressionne plus d’un visiteur. Mais finalement en revoyant les photos, je me rends compte que l’émotion transmise est moindre comparée à ce qu’on a vécu sur place : le bruit, le froid, la quantité d’eau que l’on voit tomber. Toutes ces émotions impossibles à retranscrire en photo

Yoho (63)

Yoho (10)

Après ce joli spectacle, nous nous dirigeons vers le Lac Emerald. Comme son nom l’indique, le lac est d’une couleur verte émeraude absolument magnifique. Mais comme depuis le début, nous avons des nuages. Le lac n’est donc pas d’une couleur émeraude mais le village qui l’entoure est tout de même charmant et nous décidons de partir pour environ deux heures de marche, le temps de faire le tour de ce fameux lac.

Yoho (38)

20180824_1310476713880872829263555.jpg

Pendant les deux heures de marches, le chemin nous mène à travers une forêt parfois très dense, un chemin quelques fois accidenté mais peu fréquenté ( en tout cas, le jour où nous y sommes). Des vues sur le lac et des panneaux explicatif rendent la balade intéressante et enrichissante : on y apprend à reconnaître les arbres qui nous entourent, on découvre quelles sortes d’animaux vivent sous nos pieds ou au fond du lac…

Il est maintenant temps pour nous de manger (encore une fois il est environ 15h… on ne change pas une équipe qui gagne hein! ). Malgré la fatigue et la faim, la curiosité nous pousse à continuer un peu la randonnée en direction d’une autre chute. Excusez moi j’ai oublié le nom… mais qu’importe elle n’était pas fabuleuse.

Puis ce sera temps pour nous de rentrer à l’auberge. Le temps ne nous donne pas envie d’en faire plus et puis une petite soirée tranquille à l’auberge ne fait pas de mal. Je vais aussi en profiter pour étudier le programme des prochains jours. Demain, direction la route des glaciers (Icefields Parkway), la route mythique des Rocheuses ! Et arrivée prévue à Jasper en fin de journée.

Comme tous les matins, je me lève déçue par le temps. Et ce matin un peu plus que les autres jours car je n’ai jamais pris cette route, j’en attendais beaucoup et je sais que les paysages ne vont pas être aussi magiques que ce que j’aurais aimé. Mais on garde le sourire, on est en vacances, dans les Rocheuses, en famille alors le temps ne va pas tout gâcher! Et puis qui sait.. peut-être que c’est le jour des ours.. !! 🙂

Après le rangement de nos valises nous partons donc en direction de Bow Lake puis Peyto Lake et enfin le Glacier Athabasca.

La route est très fréquentée et de nombreuses personnes stationnent sur le bas côté. Autant vous dire que plus d’une fois j’ai cru à un ours ou un autre animal en tout genre… J’ai passé des heures à scruter le moindre mouvement!

20180828_1442025363082172614101495.jpg

Notre premier arrêt sur cette mythique route se fait donc à Bow Lake. Le lac est situé en bordure de route où un parking est mis à disposition des visiteurs. D’après le guide Michelin, la vue est plus belle depuis le belvédère mais nous n’y sommes pas allés faute aux nuages.

Route des glaciers (6)
Bow Lake

Plus loin sur notre chemin, nous nous arrêtons à Peyto Lake. Quelle n’est pas notre surprise de voir de la neige! Nous sommes le 25 août… mais nous sommes à 2000m d’altitude. 🙂

Route des glaciers (8)

Bien évidement le lac est très très touristique, ce qui casse un peu la magie mais je pense quand même qu’avec quelque rayon de soleil, ce lac est fabuleux.

Route des glaciers (14)
On a vu ça.
peyto-lake-L-11
On aurait dû voir ça.

De cols en monts, de vues panoramiques en forêts denses, notre route nous conduit au Glacier Athabasca. Cette calotte glaciaire ( la plus vaste du continent) de 325 km² alimente à la fois l’océan Atlantique, le Pacifique et l’Arctique. Important à savoir : il y fait très froid et mieux vaut se couvrir pour y monter. Des tours sont organisés à pied ou en véhicule tout terrain. Ils coûtent une centaine de dollars et sont très prisés durant les mois de juillet et août alors mieux vaut réserver.

Route des glaciers (24)

Ce qui est impressionnant à voir c’est à quel point le glacier a fondu au fur et à mesure des années. Le long de la route qui mène au parking, des panneaux indiquent qu’à telle date, le glacier se trouvait ici ou là. Tous les ans, il diminue de 5 mètres. Je vous laisse donc imaginer la perte qu’il y a eue entre 1898 ( date à laquelle il a été découvert) et aujourd’hui…

Notre journée se termine à Jasper, avec l’arrivée dans une auberge que je connaissais déjà et que j’apprécie à chaque fois ( et suspens… ce n’est pas une HI 😉 )

Il n’est pas très tard lorsque nous arrivons et malgré la pluie nous décidons de faire un petit tour en ville, histoire d’acheter les cadeaux souvenirs 🙂

Comme depuis le début de notre voyage, nous sommes fascinés par les trains canadiens, parfois long de 2km et de 200 wagons! On prend alors le temps de les regarder passer puisque la gare est en plein coeur du centre ville. Et puis moi je les trouve belles ces locomotives à charbon.

Jasper (60)Jasper (14)

Après notre virée shopping, retour à l’auberge pour préparer le repas et le programme des prochains jours. Direction donc maligne canyon, les chutes athabasca puis une randonnée autour de cinq petits lacs. Et puis quand même… toujours pas d’ours.. !

Pas d’ours mais la tribu des cerf de Virginie sur notre chemin ce matin. Je savais que nous les trouverions ici, je pense que c’est leur place favorite puisqu’ils sont là à chaque fois que j’y passe. Ils sont beaux et impressionnants, et puis pas craintifs pour un sou.

Jasper (32)

Aujourd’hui ce sera donc maligne canyon, sous la pluie ! C’est drôle pour moi de revenir ici puisque je suis venue en février, tout était gelé et recouvert de neige. J’ai hâte de voir la différence 🙂

Maligne Canyon est donc une gorge qui atteint 50m de profondeur dans les endroits les plus profonds. Le chemin serpente ce canyon où on aperçoit les cascades et tourbillons qui ont creusé cette roche. En hiver on y fait de l’escalade sur glace, en été on s’émerveille devant la force de l’eau et la quantité qui coule sous nos pieds.

20180826_1103509172322780591041517.jpg20180826_1133064663028691831406402.jpg

La pluie a raison de nous et après une courte balade autour d’Edith lake, nous décidons de rentrer à l’auberge. Demain ils prévoient du soleil, en attendant on va faire le tri dans nos photos 🙂

Alléluia !!! Pour l’avant dernier jour de nos vacances, le soleil est de retour! On peut enfin apercevoir le toit des montagnes et on va enfin voir des lacs bien bleus. Je suis joie ! 🙂

Jasper (74)

Ce matin, nous partons pour les chutes Athabsca puis la randonnée des cinq lacs. On a vraiment bien organisé notre programme puisque le soleil est de la partie pour cette belle rando.

Comme pour maligne canyon, le contraste est fort pour moi puisque je suis venue ici en février. J’ai marché là où aujourd’hui l’eau est profonde et agitée ! ( Et d’ailleurs si tu es curieux, tu peux lire l’article sur mon séjour hivernal : c’est ici 🙂 )

Les chutes Athabsca sont impressionnantes puisqu’elles découlent d’une simple rivière ( du même nom) qui a l’air calme en apparence et qui le redevient une fois la chute passée. Ici, on trouve beaucoup de messages de prévention quand au risque de mort due à cette rivière qui a l’air calme en apparence. La force du courant est en fait énorme et tomber dans l’eau présage peu de chance de survie.

20180827_1146428980599788171722760.jpg

athbasca falls (14)1469390443142859376..jpg
Et comme toujours, on rencontre nos petits amis très photogéniques 🙂

Pour bien finir notre journée et notre séjour dans les Rocheuses, nous partons pour la rando des cinq lacs. Plusieurs itinéraires sont possibles ( de 5 à 12 kilomètres de mémoire).

Après une jolie montée, nous arrivons autour du premier lac et tout de suite nous sommes émerveillés. L’eau est si bleue, si belle! J’ai encore du mal à y croire ! Et plus la balade avance, plus les lacs se suivent et se ressemblent, toujours aussi beaux, toujours aussi bleus.

Jasper (115)Jasper (107)

C’est une randonnée que je vous conseille à 100 000%. Le plus petit parcours fait environ 5km ce qui est vraiment abordable et facile. Le début monte un peu mais après c’est quasiment tout le temps du plat et il y a plein d’endroits où s’arrêter pour observer ce spectacle de la nature.

En tout cas, pour ma part, je suis bien contente d’avoir fini le séjour sur cette belle rando. Je suis contente d’avoir fait découvrir mon petit bout de pays à mon papa et même si le temps n’a pas toujours été de la partie, on a bien profité, on a bien visité et on a bien adoré ! 🙂

Depuis, le rythme de la rentrée a repris pour tout le monde : école ou travail personne n’y échappe.

Quant à moi je vais profiter de mes trois derniers mois dans la famille, je vais jouer, rire et pouponner encore plus pour ne rien manquer!

Nous on se retrouve dans quelques jours ou quelques semaines pour un nouvel article. En attendant je vous dis bonne journée ou bonne nuit ( 8h de décalage, ça perturbe parfois 🙂 ).

Cassoune, la (presque) Canadienne ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :